Présentation

Un établissement d’enseignement secondaire qui participe au service de l’Education Nationale.

Le collège du Sacré-Cœur  Don Bosco d’Ecully est un établissement d’enseignement secondaire sous contrat d’association qui participe au service de l’Education Nationale.

  • C’est un établissement de l’Enseignement Catholique dans la tradition des Frères du Sacré-Cœur et sous tutelle des Salésiens de Don Bosco, en référence aux valeurs évangéliques, avec un esprit d’ouverture et d’accueil où sont respectées la liberté et les convictions religieuses de chacun. En septembre 2018, le collège intègre la Tutelle des Salésiens de Don Bosco.
  • Il a pour mission d’aider l’élève à réussir sa scolarité pour son épanouissement et de l’accompagner dans la construction de son projet personnel.
  • Il aide l’élève à vivre avec les autres, à se réaliser, à prendre des initiatives, à acquérir de l’autonomie pour passer de l’enfance à l’adolescence dans un monde en perpétuelle évolution.
  • Il privilégie le dialogue entre les différentes parties de la Communauté éducative (élèves, parents, direction, professeurs, personnel administratif et de service).

« Sans affection, pas de confiance. Sans confiance, pas d’éducation » Don Bosco

Le charisme de Don Bosco

Jean Bosco (1815-1888)

Petit paysan, orphelin de père, Jean travaille dur pour gagner le pain quotidien et réaliser son rêve : devenir prêtre et donner aux jeunes la chance pour réussir leur vie.
Ordonné prêtre, il crée les fondateurs, dans le quartier du Valdocco à Turin, un lieu d’accueil pour les enfants et les jeunes déracinés, exploités et désoeuvrés. Il met en place des ateliers de formation professionnelle, des écoles, des centres de jeunes, des foyers d’accueil. Il fait l’expérience d’une pédagogie « préventive » faite de douceur, de confiance et de joie.

Avec ses premiers grand-jeunes, à la demande des autorités de l’Etat et de l’Eglise, il fonde en 1854 la Société des Salésiens de Don bosco. A sa mort, la congrégation compte 773 salésiens et 58 maisons, répandus aux quatre coins du monde.

Un regard salésien sur les jeunes

Un regard de confiance

Faire confiance aux jeunes, c’est aller à la découverte de leurs richesses en refusant les idées toutes faites à leur sujet.

Un regard d’espérance

Espérer avec le jeune c’est s’associer avec lui pour qu’aujourd’hui soit mieux qu’hier et demain mieux qu’aujourd’hui. L’une des phrases fétiche de Don Bosco était : « Un Salésien ne gémit jamais sur son temps ».

Un regard d’affection

L’éducateur manifeste au jeune une affection ajustée car il sait combien les jeunes qui ne reçoivent aucun signe en ce sens se sentent dévalorisés. « il faut non seulement que le jeune soit aimé, mais aussi, qu’il se sache aimé » précisait Don Bosco.